Le système d’eau chaude central

Le système d’eau chaude central

Le système d’eau chaude central
Dans le cas de la production d’eau chaude centralisée, la chaudière de l’installation de chauffage, qui fonctionne au mazout, au gaz, aux pellets ou à l’électricité, chauffe généralement l’eau chaude sanitaire. Plusieurs points de puisage – c’est-à-dire les ménages – sont alimentés en eau chaude par un réseau correspondant de tuyaux en acier inoxydable, en plastique ou en cuivre.

Par rapport à l’alimentation en eau chaude décentralisée par l’intermédiaire de chauffe-eau instantanés ou de chauffe-eau à accumulation, la production centrale d’eau chaude sanitaire présente l’avantage que la chaleur produite dans le chauffe-eau peut également être utilisée pour chauffer l’eau chaude sanitaire. Un échangeur de chaleur assure que la chaleur de l’eau de chauffage est transférée à l’eau de service.

Il en résulte que la température de l’eau de service dépend de celle de l’eau de chauffage. Les systèmes modernes permettent donc de régler la température de l’eau de service indépendamment de celle de l’eau de chauffage. De plus, un système central d’eau chaude peut assurer le stockage de l’eau chaude qui n’est pas nécessaire.

L’inconvénient : l’énergie et donc la chaleur sont perdues par le stockage. Mais les pertes de transfert de chaleur sont également causées par le long réseau de canalisations. Cela réduit l’efficacité d’un système central de chauffage de l’eau chaude sanitaire. La meilleure façon d’y remédier est d’installer des chauffe-eau et des tuyaux avec une isolation thermique optimale. La bonne régulation des chaudières et des chauffe-eau ainsi que le réglage aussi bas que possible de la température de l’eau chaude sanitaire permettent également d’économiser de l’énergie.

Le dispositif de circulation en tant qu’élément du système de chauffage central de l’eau
Avec un système de circulation faisant partie de l’alimentation centrale en eau chaude, l’eau chaude reste dans le circuit pendant une plus longue période de temps. Ceci empêche l’eau de service chauffée de se refroidir à nouveau lorsque le robinet est ouvert à un certain intervalle de temps.

Sans dispositif de circulation, l’eau domestique refroidie s’écoule d’abord pour faire place à l’eau chaude qui vient après elle. Avec un dispositif de circulation, par contre, l’eau à une température relativement uniforme est maintenue dans le tuyau, de sorte qu’elle est disponible plus rapidement à chaque point du robinet et qu’aucune eau n’est consommée inutilement.

Ces appareils de circulation sont disponibles en différents modèles. Il est possible de choisir entre le contrôle de la circulation au moyen d’une minuterie, de la température ou au moyen d’une touche. Il existe aussi des systèmes de circulation qui profitent de la gravité et du fait que l’eau chaude est plus légère que l’eau froide, ce qui la fait monter, tandis que l’eau de service refroidie retombe dans le réservoir de stockage.

L’inconvénient des systèmes de circulation est que la pompe nécessaire consomme de l’énergie et contribue ainsi à la perte de chaleur dans l’eau de service.

Préparation d’eau chaude centralisée avec ballon solaire combiné
L’installation de capteurs solaires est une option économe en énergie. L’énergie solaire ainsi captée est captée dans un ballon solaire combiné. La chaleur solaire y est combinée à celle du chauffage central, ce qui permet de produire moins d’énergie à partir du gaz, de l’électricité ou du charbon. De cette façon, l’eau de service et l’eau de chauffage peuvent être chauffées et stockées quasi en un seul bloc, même lorsque l’ensoleillement est moindre, c’est-à-dire en hiver ou la nuit.