Comment conduire correctement les clous : Trucs et astuces utiles

Comment conduire correctement les clous : Trucs et astuces utiles

Pour qu’un clou tienne aussi, il doit se trouver assez profondément dans le sous-sol. Dans le cas du bois, la valeur d’adhérence dépend en premier lieu de la force de serrage des fibres de bois, qui diminue à mesure que le bois sèche – les clous à tige lisse sont alors clairement désavantagés. Les clous qui ont été enfoncés verticalement dans le plafond sont retirés par la moindre charge. Dans ce cas, il est préférable d’utiliser des vis plutôt que des clous. Le problème peut également se produire sur le mur si le centre de gravité de la charge est plus éloigné du mur et du clou. Exemple : De nombreux manteaux sont suspendus à la garde-robe large. Une partie du poids tire vers le bas, une partie aussi dans la direction d’impact du clou ou du crochet. Si cette force de traction prévaut, il n’y a pas d’arrêt.

Il n’est donc pas bon d’huiler ou de graisser les clous pour prévenir la rouille. Prenez des clous galvanisés ou des goupilles en acier inoxydable, en laiton ou en alliage léger. Les mortiers de chaux ou de ciment et les imprégnations de bois peuvent attaquer les chevilles galvanisées à chaud et les chevilles galvanisées – par exemple dans les panneaux de façade imprégnés sous pression.

Lors du clouage, toujours tenir le marteau à l’extrémité de la poignée et regarder la tête du clou plutôt que le marteau. C’est comme ça qu’on évite les coups sur le pouce. Ne choisissez pas des ongles trop forts – une erreur de nombreux débutants. Le pré-perçage facilite le clouage :

Epaisseur du foret : Deux tiers de la tige du clou
Profondeur de perçage : Demi longueur de clou
Les professionnels enveloppent les ceintures avec des sacs en cuir ouverts autour d’un travail de longue haleine – pour qu’ils puissent saisir les ongles sans avoir à se pencher ou à les regarder. Les porte-clous magnétiques fixent les broches de fil et permettent un enfoncement affleurant, sans bosses dans le bois profilé. Plus l’objet est grand et lourd, plus vous choisissez des clous longs et épais.

Petite aide pour les ongles
Si on le prend exactement et qu’on s’en tient à la norme, alors il n’y a pas de clous, mais seulement des broches de fil de fer. L’emballage contient des informations sur la longueur et le diamètre, par exemple 28/65, ce qui signifie que la broche a une longueur de 65 millimètres et un diamètre de 2,8 millimètres.

Il y a des clous de 1,8 à 9 millimètres de diamètre, ils sont vendus au poids. L’arbre peut être lisse, rainuré ou hélicoïdal. Les rainures augmentent la résistance à l’arrachement, les clous lisses ne doivent pas être soumis à des contraintes de traction dans le grain final.

Le Marteau
Un marteau convient à de nombreux travaux : Indispensable pour le clouage et la chevillage, pour la sculpture et le forgeage, pour l’assemblage et l’alignement de pièces. Son poids est estampé dans la tête du marteau : marteau lourd pour les gros clous, petit marteau pour les petits.

L’impact du marteau est dans la tête, mais se développe à partir du levier de la poignée. Il fait au moins 30 pouces de long. Si vous frappez plus fort, vous obtenez plus : la triple vitesse produit neuf fois la valeur énergétique – les mathématiciens disent : L’énergie cinétique augmente avec le carré de la vitesse.

La tête et la tige doivent bien absorber les vibrations causées par l’impact, sinon vos articulations seront trop sollicitées. C’est pourquoi la tête est durcie au niveau de l’aileron (pointe) et de la piste (extrémité émoussée), le milieu reste plus mou – comme un noyau de ressort pour ainsi dire. Le bois de frêne avec des anneaux annuels parallèles est le mieux adapté pour le manche.

Lorsque le manche du marteau est cassé, sciez le manche et enlevez le reste de votre tête avec une cheville en bois dur ou une massue. Avec votre tête, vous allez dans le commerce spécialisé et vous demandez quelle poignée et quelle cale en acier sont adaptées à cette tête ou à son poids. Une fois que vous avez trouvé la bonne tête pour le poids du marteau, soutenez la poignée, enfilez la tête et enfoncez-la avec un deuxième marteau. Enfin, serrez le tout à l’aide d’une cale en acier, que vous enfoncerez également dans la poignée.